Entrevue avec Maria Deschamps 2011

May 21, 2011    

FacebooktwitterpinterestlinkedininstagramFacebooktwitterpinterestlinkedininstagram

Magazine Son & Image
Projet : Rive-Sud Montréal
Maria Deschamps (entrevue)
Mai 2011

Vous êtes originaire des États-Unis. Qu’est-ce qui vous a amené au Québec?
Une histoire romantique! Lorsque je suis arrivée ici, je suis aussi tombée en amour avec le pays, les gens, mais surtout avec la culture de Montréal.

Vous êtes designer d’intérieur. Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel?
J’ai été passionnée par le design depuis aussi longtemps que je puisse me rappeler! Je garde encore précieusement un dessin que j’avais fait lorsque j’avais sept ans. C’était un plan de ma “chambre de rêve”! Tout y était; jouets, endroits secrets, éclairage, meubles, etc.

J’ai entrepris mes études universitaires à l’université du Nevada à Reno pour ensuite poursuivre au Fashion Institute of Design and Merchandising à San Francisco. Lorsque je suis arrivée à Montréal, j’ai travaillé au sein d’une compagnie spécialisée en design de détail qui, à l’époque, avait plusieurs projets pour des magasins en Californie. Une complicité s’est donc rapidement établie! Aujourd’hui, je travaille toujours dans le domaine du design de détail pour différents commerçants.

Au début des années 2000, j’ai voulu joindre l’utile à l’agréable. Ayant toujours été passionnée par le cinéma, j’ai pensé combiner mon expérience de design avec mon amour du cinéma. J’ai donc décidé de me spécialiser dans le design de cinéma-maison! Depuis près de dix ans, j’ai donc la chance de participer à la création et la réalisation de rêves qui sont presque autant les miens que ceux des clients!

Est-ce qu’il existe une formation particulière en matière de design cinéma-maison?
THX et CEDIA pour ne nommer que ceux-ci, offrent des certificats de perfectionnement en design de cinéma-maison basés sur des points tels l’acoustique de la pièce, les composantes électroniques, l’emplacement de l’équipement, etc. J’ai justement participé à un atelier de CEDIA l’an dernier. Bien entendu, c’est aussi important d’avoir de bonnes connaissances en design intérieur et architecture. J’ai la chance d’avoir une éducation spécialisée en design incluant la planification et l’utilisation de l’espace, l’éclairage, histoire de l’art, dessin, théorie des couleurs, architecture moderne, etc. J’ai aussi suivi des cours de perfectionnement sur AutoCAD.

Vous avez été associée à l’installation du mois que nous présentons dans ce numéro du magazine. Comment s’est déroulé le projet et quelles ont été les principales étapes ?
La première étape – et la plus importante – a été de bien écouter le client! Il est impératif de bien prendre connaissance des besoins du client afin de pouvoir les concrétiser! Il fallait ensuite connaître et comprendre le type d’équipement qui allait être utilisé, avec les effets, spécifications techniques, les exigences d’emplacement, etc. Il fallait aussi étudier la pièce et en connaître les détails acoustiques. Il fallait alors combiner les besoins du client avec les exigences techniques et acoustiques afin de créer la meilleure expérience cinéma-maison possible! Ce fut ensuite la préparation des plans préliminaires; dessins de l’espace en plan, élévation, ainsi qu’en perspective. C’est à ce moment que j’ai été en mesure de proposer différents matériaux et finis. Les matériaux utilisés ont une grande incidence sur la qualité sonore de la pièce. Les dessins et détails de construction ont ensuite été préparés. C’est à ce moment que la construction a pu commencer conjointement avec l’installation du câblage et de l’équipement.

Est-ce la première fois que vous intégrez l’éclairage DEL dans une installation cinéma-maison?
Ça fait déjà plusieurs années que j’utilise ce type d’éclairage dans des cinéma-maisons! Je crois que l’éclairage est un élément très important de tout projet et je suis toujours à la recherche de nouveaux produits ou technologie.

Quels sont les principaux avantages de ce type d’éclairage?
L’éclairage DEL consomme très peu d’énergie, ne dégage presque pas de chaleur et a une durée de vie très longue. On peut donc dire que ce type d’éclairage est très éco-énergétique. C’est incidemment fantastique comme source d’éclairage indirect.

À titre de designer, qu’est-ce qui vous apparaît important dans une réalisation de type cinéma-maison?
Une excellente communication avec le client et le fournisseur audio/vidéo, les détails du design et la qualité de la construction. Il faut aussi s’assurer du confort – physique, visuel et acoustique – pour aider le client à oublier le monde extérieur et ainsi profiter au maximum du film visionné.

Selon vous, quelles sont les tendances actuelles et futures en matière de design d’installation son et image chez soi?
Je remarque de plus en plus une demande pour des pièces « multifonctions ». Les gens veulent maximiser l’utilisation de l’espace disponible dans leur maison. Pour certains, c’est une combinaison cinéma-maison et bar, alors que d’autres opteront pour une table de billard, ou même un bureau! Dans la plupart des cas, deux types de visionnement seront installés. Un téléviseur à écran plat pour l’utilisation quotidienne, ainsi que, juste devant, un écran rétractable électronique pour les soirées-cinéma! J’ai même conçu une pièce avec les deux types d’écrans sur deux murs opposés pour que le mari et la femme puissent visionner simultanément deux films différents dans la même (avec des écouteurs bien entendu)!

Que représente pour vous la domotique que l’on qualifie de technologie à la base des maisons dites intelligentes?
La domotique pour les maisons est très efficace et vraiment utile, tout en étant simple à utiliser. Que ce soit pour les économies d’énergie ou la commodité, les gens auraient donc avantage à mieux connaître les différentes possibilités de la domotique. Celle-ci deviendrait alors un incontournable dans la vie de tous les jours, tout comme les téléphones intelligents! Pourtant, l’utilisation de ces systèmes est simple et les économies d’énergie sont substantielles, sans en oublier la commodité. Les contrôles utilisés pour une salle de cinéma-maison, que ce soit pour l’éclairage, l’écran, l’équipement, ou encore le recouvrement des fenêtres etc, sont à la fine pointe de la technologie, tout en étant faciles à utiliser ! J’espère donc qu’il y aura bientôt autant de maisons intelligentes que de téléphones intelligents !

Quels sont vos goûts en matière de musique et de films?
J’aime tout type de musique qui implique la passion; la musique qui me fait danser, chanter, rire ou pleurer… Pour ce qui est des films, j’aime bien les classiques. Mon préféré de tous est “Roman Holiday”, tourné à Rome en 1953. On y retrouve Audrey Hepburn à ses débuts et Gregory Peck. J’aime bien aussi les films contemporains qui parviennent à laisser une marque, qui bouleversent, ou ceux qui nous apprennent quelque chose. Je vais au cinéma une ou deux fois par semaine, mais inutile de dire que j’adore aussi regarder des films dans le confort de mon cinéma-maison!

 

0 COMMENTAIRES